Passage à Webfaction

Oui, je l’avoue, je suis encore sur du shared hosting… Mais je viens de passer à du shared hosting amélioré…

Cela faisait quelques temps que je voulais migrer vers un nouveau « hosting », pour pouvoir facilement expérimenter des nouvelles technologies, sans devoir me poser la question: « est-ce que mon hosting supporte ça? »

Mon soucis: je ne voulais pas faire le saut à un VPS:

  • plus cher généralement,
  • plus de soucis à installer,
  • il faut constamment mettre à jour, mais pas forcément tout…

Je me suis donc pris du hosting chez webfaction.com, et voici mon retour sur l’expérience « à date ».

Création du compte

Cela leur a pris 50 minutes pour me donner accès à mon serveur (je pense qu’on est 2 dessus… pour l’instant…). Pas pire…

Tickets

Cela leur a pris 11 minutes pour répondre et donner une solution qui fonctionnent. Bon, je l’avoue, c’est probablement une question qu’ils doivent se faire poser souvent: version php 5.3 pour une symlink app…

Version php

Bon, ils supportent mieux php 5.2 que php 5.3, mais ils supportent les 2.

En créant une app php (qui créée un répertoire dans webapps), on peut choisir quelle version de php 5.2(.11) ou php 5.3(.5). Mais les choses se corsent avec les app « symbolic links » (voir plus bas).

Update: 

  1. Les symbolic links peuvent être soient 5.2 soient 5.3, donc pas besoin modification du .htaccess.
  2. Mmm, pas de apc ou autre accélérateurs php, à moins d’installer une version apache et php custom (« coûte » de l’application memory)

Structures

Comment ça fonctionne: dans une interface d’admin web, on créée un domaine ou sous-domaine, une application (php, ruby, python…) et on créée finalement un site web qui lie un sous-domaine à une ou plusieurs apps (donc « http://monsite.com/ » peut rouler du php, « htpp://monsite.com/testnode » peut rouler nodejs…). Rien de neuf sous le soleil, mais facile et intuitif.

Mais comme il faut bien quelques irritants… Il faut créer une webapp dans leur panneau de contrôle pour pouvoir faire quelque chose. Donc comme la majorité des apps que j’ai sont en Symfony 1 ou 2 (mais le problème se poserait aussi pour cakePHP et Zend framework je pense), il ne faut qu’exposer un répertoire web/ (qui contient le front controller), et tout le reste du code se trouve au même niveau que web/ (app(s)/ ou lib/ ou src/…

En cherchant un peu, je trouve qu’il est possible de faire de « symbolic link » app: parfait! … mais il faut créer quand même une app (que j’ai appelé web_apps) pour déposer tout le code,  que je ne vais jamais linker à un site web pour pouvoir déposer mes apps qui ont besoin d’un répertoire web/.

Seul hic: les apps « symbolic link » ne sont possible (pour l’instant, d’après le support) qu’avec php 5.2… Le trick est d’ajouter la directive suivante dans le .htaccess (j’aime pas trop mais ça fonctionne…):

AddHandler php53-cgi .php

Pas top mais ça ne semble pas ralentir le site.

Ceci n’est plus nécessaire: 2 mode symbolic links maintenant.

Installation de node

Alors là, trop facile. 15 minutes et c’était fait… Une petite recherche sur google et … J’ai utilisé une méthode très similaire à celle décrite par Rob Flaherty sur son blog, sauf que:

  • j’ai mis les sources de node dans mon app web_apps pour la compilation
  • ce n’est qu’après que :
    • j’ai créée l’app custom (qui roule sur un port),
    • associer l’app à un site
    • et que je me suis loggé ssh créer le fichier app.js et pour l’exécuter

Avantage: les sources node ne pollue pas mon app node…

Configuration Google email (google apps)

Depuis l’interface d’admin my.webfaction.com, très facile: il suffit de créer les MX records…

Conclusion

Pour l’instant, je suis très satisfait.

J’espère juste qu’ils vont améliorer le support de php 5.3, notamment pour les « symbolic link apps ».

Autre point positif: beaucoup de documentation, même si l’ancien forum pollue parfois google…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *